Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Fiche d'identité

Localisation : Océan Atlantique / France métropolitaine / Façade atlantique

Catégorie : Réserve naturelle nationale
Catégorie reconnue de droit français : Oui

Type de désignation : Nationale

Statut (désigné / en projet) : Actif
Texte réglementaire de création : décret n°99-557 du 2 juillet 1999 portant création de la réserve naturelle de la baie de l'Aiguillon (Charente-Maritime)

Surface : 24.7 Km²

Sites web associées :

www.baie-aiguillon.reserves-naturelles.org

Description de l'aire marine protégée

La baie de l’Aiguillon est constituée d’une grande vasière et de prés salés et constitue la partie « aval » du Marais Poitevin. La Sèvre Niortaise partage cette baie en deux, la partie nord est en Vendée (Région Pays de Loire) et la partie sud en Charente-Maritime (Région Poitou-Charentes).
L’ensemble protégée est de 4900 ha, comprenant 1100 ha de prés salés et 3800 ha de vasières. Ce site est un des principaux sites français pour l’accueil des oiseaux d’eau hivernants et migrateurs. La baie, en période d’hivernage, accueille près de 30000 anatidés et 60000 limicoles.

Région Pays de Loire et Région Poitou-Charentes
Département de la Vendée et de la Charente-Maritime

Réserve Naturelle Nationale de la baie de l’Aiguillon (partie Vendée)
Ce site classé en Réserve de Chasse Maritime depuis 1973 a été mise en Réserve Naturelle le 9 juillet 1996 sur 2300 ha
Réserve Naturelle Nationale de la baie de l’Aiguillon (partie Charente-Maritime)
La baie de l’Aiguillon – partie Charente-Maritime a été mise en réserve naturelle le 2 juillet 1999 sur 2600 ha
La baie de l’Aiguillon est intégrée à la Zone de Protection Spéciale et à la Zone Spéciale de Conservation « Marais Poitevin ».

 

Enjeux identifiés

Le plan de gestion 2004-2008 a identifié plusieurs enjeux majeurs.

La baie de l’Aiguillon constitue une entité fonctionnelle intégrée à l’aval d’une zone humide fragilisée, le Marais Poitevin. Trois enjeux prioritaires ont été identifiés :
- Des fonctions écologiques liées à la position d’estuaire et de marais maritime altérées ou fragilisées : productivité, biodiversité, régime hydrologique…
- Des habitats naturels localisés (prés salés, vasières…) tributaires de la dynamique littorale et influencés par les activités humaines.
- La présence de populations d’espèces d’importance nationale et internationale.

Ces trois grands enjeux sont interdépendants et peuvent être déclinés en plusieurs objectifs de gestion.

Usages et problématiques du milieu

La baie de l’Aiguillon est une réserve naturelle nationale où de nombreuses activités humaines sont autorisées : pêche amateur et professionnelle, promenade, exploitation agricole des prés salés, conchyliculture. En outre, la baie étant localisée à l’aval du Marais Poitevin, elle réceptionne l’ensemble des eaux du bassin versant.

Expériences acquises, études en cours, pratiques valorisables

- Plan de gestion 2004-2008.
- Etude sur la capacité trophique de la baie.
- Suivi oiseaux d’eau.
- Suivi impact de la gestion agricole des prés salés sur le stationnement des ansériformes.
- Comportement alimentaire des limicoles.

Thèmes souhaités de partenariat et d’échange

- Impact des activités piscicoles (pêche à la civelle) sur l’ichtyofaune.
- Ressource alimentaire des vasières.
- Suivis des impacts générés par les activités humaines.
- Plus-value économique générée par l’espace protégé.
- Sensibilisation des scolaires et grand public aux rôles de la vasière.

Mise à jour : 25/04/2014