Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Fiche d'identité

Localisation : Océan Atlantique / France métropolitaine / Façade Manche – Mer du Nord

Catégorie : Réserve naturelle nationale
Catégorie reconnue de droit français : Oui

Type de désignation : Nationale

Statut (désigné / en projet) : Actif
Texte réglementaire de création : décret n°94-231 du 21 mars 1994 portant création de la réserve naturelle de la baie de Somme (Somme)

Sites web associées :

www.baiedesomme.org

Description de l'aire marine protégée

Localisation : Picardie, département de la Somme.
Superficie totale 3000 ha dont 2800 de Domaine Public Maritime.
Site intégralement en ZPS, ZSC, site Ramsar.
Description : estran sableux, dunes embryonnaires, prés salés, polder.

 

Calendrier des principales étapes du projet

- 1968 : Création de la réserve de chasse maritime
- 1973 : Ouverture du Parc Ornithologique du Marquenterre. Extension de la réserve de chasse maritime.
- 1986 : Acquisition du Parc Ornithologique du Marquenterre par le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages Lacustres. Procédure de classement de la Réserve Naturelle de la Baie de Somme conduite par la Délégation Régionale à l’Architecture et à l’Environnement.
- 1991 : Désignation des réserves de chasse maritimes Somme et Authie en Zone de Protection Spéciale.
- 1994 : Création et délimitation de la Réserve Naturelle de la Baie de Somme par décret ministériel en date du 21 mars.
- 1998 : Désignation de la Baie de Somme au titre de la Convention de Ramsar (2 février). Classement du site du Marquenterre au titre de la Loi 1930, incluant la Réserve Naturelle (18 septembre).
- 1999 : Intégration de la Réserve Naturelle dans le Site d'Importance Communautaire Pic 01 proposé au titre de la Directive habitats (mars).
- 2004 : Arrêté ministériel confirmant la création de la Zone de Protection Spéciale de la Baie de Somme (JO du 10 novembre 2004).

Enjeux identifiés

Zone d’importance internationale pour le Tadorne de Belon, le Canard pilet (comptages de la mi-janvier), mais également pour la Spatule blanche en migration. Héberge également régulièrement plus de 20 000 oiseaux d’eau. Premier site français pour les effectifs de Phoque veau marin, et présence continue du Phoque gris.

Usages et problématiques du milieu

- Ensablement très fort risquant de mettre en péril le fonctionnement du site dans un avenir proche.
- Nombreuses activités humaines, notamment récréatives, conduisant à la nécessité de prendre des mesures d’encadrement.

Existence de pratiques locales traditionnelles :
- Pêche à pied des coques uniquement avec des outils traditionnels.

Expériences acquises, études en cours, pratiques valorisables

- Nombreuses études sur les dérangements des oiseaux, notamment des limicoles, par les activités récréatives.
- Analyse du rôle de la Spartine anglaise dans la distribution des oiseaux.
- Mise au point d’un modèle prédictif sur les conséquences de l’ensablement, du développement de la Spartine anglaise, des dérangements sur les stationnements hivernaux.
- Analyse des quantités de coques consommées par les huîtriers pies.

Thèmes souhaités de partenariat et d’échange

- Mise au point de méthodes comparatives d’analyse des dérangements.
- Gestion des activités récréatives.
- Analyse des exigences écologiques des oiseaux d’eau, limicoles notamment.
- Développement de partenariats avec des AMP africaines.

Carte

Mise à jour : 25/04/2014