Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Journée d'échange transfrontalière (France / Grande-Bretagne) sur la prévention des espèces exotiques envahissantes

Prévention des EEE : enjeux de biosécurité dans les milieux aquatiques marins et d'eau douce

Du 16/05/2019 au 17/05/2019 - Concarneau, au Marinarium

Les 16 et 17 mai 2019, L’Animal & Plant Health Agency de Grande-Bretagne, pilote du projet européen LIFE RAPID, le Comité français de l’UICN et l’Agence française pour la biodiversité, co-pilotes du Centre de ressources sur les espèces exotiques envahissantes, organisent au Marinarium de Concarneau une journée d’échange transfrontalière sur la biosécurité des milieux aquatiques marins et d’eau douce.

Cette journée réunira les différentes parties prenantes de la biosécurité des milieux aquatiques marins et d’eau douce : autorités portuaires, associations d’usagers, secteur du tourisme, secteur des transports maritimes et fluviaux, collectivités, établissements publics, chercheurs, gestionnaires d’espaces naturels, associations de protection de la nature, etc.

Des acteurs français et britanniques et, dans la mesure du possible, des participants de pays voisins (Irlande, Belgique, Pays-Bas, etc.) seront conviés pour favoriser la coopération européenne.

 

 Cet évènement vise en particulier à :

  • Présenter les enjeux de la dispersion des espèces exotiques envahissantes dans les milieux aquatiques marins et d’eau douce et la réglementation existante ;
  • Sensibiliser les parties prenantes sur les impacts des espèces exotiques envahissantes dans les milieux aquatiques et les amener à une responsabilité accrue dans ce domaine ;
  • Bénéficier de l’expérience britannique dans ce domaine, dans une optique d’identification d’enjeux communs, d’échange d’expériences, de transfert de bonnes pratiques et de mise en place de synergies.

Une soixantaine de participants sont conviés sur invitation.

 

Les  EEE sont  reconnues  comme  l’une  des  principales  causes  de  l’érosion  de  la  biodiversité  à  l’échelle  mondiale, avec un  rythme  d’introduction croissant.  Des mesures internationales existent pour tenter de limiter le phénomène : Convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires (Convention BWM) ou Règlement européen n°1143/201 relatif à la prévention de l’introduction et de la  propagation  des  EEE  préoccupantes  pour  l’Union  européenne.

En Grande-Bretagne, la menace potentielle que peuvent par exemple poser les pêcheurs et canoéistes par  ces  transports  involontaires  a  été  évaluée  et  ces  résultats  ont  alimenté  des  campagnes  de  sensibilisation  en  matière  de  biosécurité,  présentant  des directives pour améliorer les pratiques dans ce domaine (par exemple, la campagne «Check, Clean, Dry», le programme LIFE RAPID).

En France métropolitaine, aucune démarche de biosécurité aussi organisée que celle proposée en Grande Bretagne n’est actuellement mise en œuvre, voire même envisagée à cette échelle. Des informations sur ces risques de dispersion involontaire restent donc à largement diffuser de manière officielle auprès de tous les usagers de la nature et des milieux aquatiques, pour qu’une prise de conscience de ces risques permette d’améliorer les pratiques dans ce domaine en en réduisant corrélativement les impacts potentiel.

 

Pour en savoir plus

Si vous êtes intéressés pour participer à ces journées, merci de contacter Emmanuelle Sarat, coordinatrice du Centre de ressources sur les espèces exotiques envahissantes : emmanuelle.sarat(@)uicn.fr

Le programme est à consulter sur le site du centre de ressources sur les espèces exotiques envahissantes :  especes-exotiques-envahissantes.fr

Retour à l'agenda